• 13 mars 2018

Se protéger de la lumière bleue

Se protéger de la lumière bleue

1024 512 Les Belles Gueules

La lumière bleue

La lumière bleue est une partie du spectre de la lumière, dont les longueurs d’onde se situent entre 380 et 500 nanomètres. Elle est émise par le soleil, mais aussi par les sources lumineuses artificielles : ampoules LED et écrans (tablettes, télévisions, ordinateurs, smartphones). La lumière bleue potentiellement dangereuse représente une petite partie seulement de l’ensemble de la lumière bleue existante : ce sont les longueurs d’onde bleu-violet.

La lumière bleue a aussi des effets bénéfiques. Elle aide à nos rythmes circadiens (l’alternance veille/sommeil) et notre humeur. La lumière bleue turquoise (vers 490 nm)  permet de recaler nos rythmes lors d’un décalage horaire. Cette dernière régule la production de mélatonine, notre « hormone du sommeil ».

Tout le temps que nous passons devant les écrans a des effets sur nos yeux et génère notamment plusieurs troubles à court terme. C’est ce qu’on appelle le « CVS » ou Computer Vision Syndrom. 

Il se traduit de plusieurs manières : des sensations de picotements, des yeux rouges et fatigués, des yeux secs, des éblouissements, une vision floue, une sécheresse oculaire, des maux de tête… voire même des troubles du sommeil.
Autre caractéristique de la lecture sur écran : la fréquence du clignement de nos yeux est diminuée. Ce phénomène entraîne une sécheresse de l’œil et un inconfort visuel.

En 2018 il est clairement établi que nous sommes surexposés à cette lumière bleue, et cela dès le plus jeune âge. Cela n’est pas sans conséquences pour nos yeux. D’autant plus chez les enfants en dessous de 14 ans, dont le cristallin ne filtre pas encore aussi bien qu’à l’âge adulte.

Quels dangers pour la santé ?

La lumière bleue artificielle est cause de fatigue oculaire, de vision floue, de maux de tête, de troubles de la concentration. Elle présente également d’autres risques importants pour la santé dans la mesure où elle trompe l’organisme. Notre rythme biologique se règle en effet sur la lumière. Quand nos yeux perçoivent de la lumière bleue, notre cerveau libère des hormones d’éveil. Au contraire, dans la pénombre, les hormones de sommeil sont émises pour nous assurer l’endormissement. Par conséquent, une exposition intense à une lumière bleue artificielle provoque un dérèglement dans l’organisme. Ceci peut engendrer des troubles de l’humeur et du sommeil.

Des recherches scientifiques ont conclu qu’une exposition prolongée au rayonnement de lumière bleue ou lumière HEV artificielle provoquait des lésions photochimiques de la rétine et du cristallin. Plusieurs études épidémiologiques ont démontré que cette lumière bleue était bien un facteur de maladies dégénératives, telle la DMLA. L’implication de la lumière bleue dans le développement de la cataracte est également suspectée. C’est pour cela que chez Les Belles Gueules nous vous proposons des verres filtrant la lumière bleue, nocive.

Notre verrier Carl Zeiss Vision propose le traitement DuraVision BlueProtect, une solution pour les porteurs étant souvent exposés aux sources de lumière artificielle.

Il est toutefois bon de rappeler que ce traitement induit une dénaturation des couleurs, nous le déconseillons pour les personnes nécessitant un rendu parfait des couleurs. Autre point important, ce verre, du fait de filtrer la lumière bleue, possède un reflet résiduel bleu. Ce reflet peut être déstabilisant pour les utilisateurs,  voir jugé inesthétique par ces derniers. Dans chacun de nos magasins,  nous disposons d’échantillons pour vous faire essayer chacun de nos traitements optiques.