• 13 septembre 2018

Comment sont fabriquées les lunettes en acétate

Comment sont fabriquées les lunettes en acétate

670 390 Les Belles Gueules

Chez Les Belles Gueules, les montures dites en  » plastique  » sont, pour être précis, en acétate de cellulose. C’est l’une des toutes premières fibres synthétiques conçues par l’être humain en 1865.

La cellulose est obtenue à partir d’extrait de coton ou, de plus en plus, à partir de pulpe d’arbre, notamment d’eucalyptus. Ce qui en fait un polymère naturel, très prisé par les créateurs lunetiers.

Ce matériau possède des qualités esthétiques supérieures au plastique ordinaire : les pigments peuvent être intégrés directement lors du processus de création de la matière et les nuances et combinaisons possibles sont presque infinies. Brillant, il peut aussi être rendu plus mat et permet des jeux d’ombres et de lumière grâce aux divers degrés de transparence qu’on peut lui imposer. La confection de plaques d’acétate peut nécessiter jusqu’à 120 heures de travail. L’acétate constitue un matériau fascinant pour fabriquer des lunettes. Il peut être fraisé, poli et transformé en des montures tendance toujours nouvelles présentant des combinaisons de couleurs inépuisables.

L’acétate de cellulose a également d’autres propriétés intéressantes. Hypoallergénique, il convient à tous les porteurs de lunettes. De plus, il est bien plus solide que le plastique.

C’est en Italie que la majeure partie de l’acétate est produite. Le leader mondial Mazzucchelli 1849 fournit tous les plus grands lunetiers mondiaux.

Créée en 1849, la société Mazzucchelli fabriquait des peignes et des boutons en corne d’animal, en os et en écaille de tortue. Ainsi que des boules de billard en os.
Lorsque la celluloid a été trouvé, la société a compris l’importance de cette matière comme matériau de substitution.
Ensuite, la formule du celluloid a été amélioré pour devenir l’acétate de cellulose.
La production s’est étendue aux films PVC pour les cartes de crédit, aux composés de granulats de styrène pour l’automobile et l’électroménager. Ainsi qu’à la production de skis, de lentilles ophtalmiques et de bijoux fantaisies.

Après avoir fabriqué divers composants plastiques, la société Mazzucchelli s’est recentrée sur la production exclusive d’acétate de cellulose. 

 Ci-dessous une vidéo résumant la fabrication d’une plaque d’acétate. Ainsi que les multiples combinaisons de couleur possibles.


Au départ, les lunettes ne sont que de simples coups de crayon. Chaque monture, qu’elle soit sobre ou somptueuse, classique ou moderne, est créée sur une table à dessin. Comme lors des ébauches d’un costume de la haute couture, le premier trait de crayon est le plus difficile à donner pour concevoir des lunettes. Vous serez étonné de voir combien la fabrication d’une monture de lunettes requiert la mise en œuvre de vastes moyens. Au cours de ce processus, la créativité artistique, l’artisanat traditionnel et une production de haute technologie très efficace se complètent d’une manière infiniment subtile.
Pour métamorphoser le croquis des lunettes en un prototype, un modèle de présentation est alors confectionné. Le créateur de lunettes choisit à cette fin la ou les plaques d’acétate . La monture est fraisée, sciée, limée, meulée, puis polie à partir de cette plaque d’acétate d’après le croquis dressé au préalable.

Il faut faire preuve d’une habileté artisanale précise et d’une longue expérience pour transposer les formes esquissées sur le papier en une monture de lunettes.

Une fois le prototype validé, la fabrication en série peut commencer.
Des fraises très performantes façonnent la forme exacte de la face à partir du bloc d’acétate. Ce qui était encore un travail manuel laborieux dans la construction de prototypes est désormais réalisé par des machines ultramodernes selon une procédure en grande partie automatique. L’acétate est un matériau sublime. La face est chauffée dans une sorte de « four » surdimensionné et ainsi façonnée. La chaleur rend l’acétate malléable. La monture est moulée à haute pression sous sa forme définitive. Les branches assorties à la monture sont également fabriquées. Afin qu’elles soient stables et souples à la fois, un insert métallique pourvu d’une charnière déjà soudée est également comprimé dans la branche en acétate à une chaleur élevée et à une pression énorme. La seconde pièce de la charnière est ensuite enchâssée dans la face de la monture. Ce processus requiert une infinie précision : ce n’est que si les charnières sont parfaitement reliées à la face et aux branches que les branches sont ensuite ajustées exactement sur la face et que les pièces de la monture peuvent être vissées avec précision.
 Les ébauches mates de la face et des branches aux arêtes vives sont lissées dans un second temps. Durant plusieurs heures, les branches et la monture sont mises en rotation avec des particules de bois et des pâtes abrasives dans un tambour pour polir l’acétate avec un fini brillant.

À la fin du processus,  branches et faces sont assemblées, puis polies encore une fois minutieusement la monture à la main pour la rendre brillante.

L’ensemble de la fabrication repose sur un travail artisanal de précision!

En vidéo c’est plus facile à comprendre.

 

Ces étapes peuvent changer en fonction de chaque fabricant, les machines et les procédés différent et sont souvent gardés secret! C’est dans la commune de Morez que la majeure partie de la production de lunettes non seulement jurassiennes mais aussi françaises s’effectue. On considère que 80% des lunettes made in France proviennent de cette ville ! La tradition lunetière et la main d’œuvre très qualifiée, formée au lycée national d’optique, font du Jura une région particulièrement plébiscitée par les porteurs de lunettes, certes, mais aussi par les lunetiers eux-mêmes. Le Jura, c’est donc le berceau historique de la lunetterie française. Mais c’est aussi un lieu d’effervescence créatrice et technologique très actuel, où les savoir-faire ancestraux se conservent, se transmettent et évoluent avec leur temps. Après la France c’est bien sur l’Italie, leader mondial, qui possède un grand savoir faire et un artisanat hors pair, dans la fabrication de lunette.

Nous avons eu la chance de pouvoir visiter les ateliers de fabrication Naoned ainsi que ceux de chez Bois2!